Une musique fortement expressive !

Le dimanche 23 juin 2019, Cadenza s’associe à d’autres chœurs pour chanter le Requiem de Giuseppe Verdi à 17 heures, au gymnase Blondin, rue Guy Môquet à Orsay.

Solistes, chœurs, Orchestre symphonique du Campus d’Orsay seront sous la direction de Martin Barral.

Un peu comme ses opéras, le Requiem de Verdi présente de grands contrastes destinés à émouvoir le public.

Citons, entre autres passages :

  • les premières mesures pianissimo de l’Introït, lugubres, effrayantes ;
  • le célèbre Dies iræ, représentant la catastrophe de la fin du monde ;
  • le Tuba mirum, annoncé de façon inquiétante par des trompettes cachées aux yeux du public, se déclenchant dans un immense fortissimo de cuivres et de percussions ;
  • un Sanctus bref et très gai, contrastant avec le reste de l’œuvre ;
  • le Libera me final chuchoté.

Le Requiem de Verdi peut être vu comme une sorte d’opéra religieux donnant une vision romantique de la mort, plus que comme une messe pour le repos de l’âme.

Les billets sont à acheter sur place  ou sur le site Billetreduc – Places : 18 € ou 15 € en prévente – 5 € (étudiants, chômeurs). Gratuit pour les moins de 12 ans.

adminUne musique fortement expressive !